Burkina Faso

A l'origine de ce projet, une amitié de plus de 20 ans entre une infirmière sage-femme accoucheuse et moi-même. Cette dame Ramata Liboudo est venue faire des études de santé publique à Saint Luc et a travaillé au Ministère de la promotion de la femme à Ouagadougou. Elle a lutté durant des années contre les excisions féminines qui sont d'ailleurs maintenant sanctionnées d'emprisonnement.

J'ai donc envoyé un Unit complet, don d'un dentiste de Tournai auquel j'ai dû ajouter le micro-moteur et le contre-angle. J'ai aussi fourni toute la petite instrumentation ainsi que les produits en grande partie achetés.